Energie

Comment transformer sa maison en maison autonome ?

Les maisons autonomes séduisent de plus en plus les particuliers en quête d’une meilleure qualité de vie. Choisir de rendre sa maison autonome permet non seulement de gérer de façon individuelle et contrôlée votre consommation d’énergie, mais aussi la rendre propre et fonctionnelle. Avec les multiples avantages à tirer d’une telle solution, il existe de multiples manières à votre portée pour transformer votre maison existante en une maison autonome. Cet article fait le point sur les éléments à prendre en compte lorsque vous vous lancez dans ce projet.

Pensez à l’isolation pour rendre la maison autonome

Lorsque vous avez une maison qui n’est plus à votre goût et que vous souhaitez la rendre autonome, tout est pensé de sorte à lui permettre de subvenir à ses propres besoins. Cela suppose donc que vous aurez une maison qui ne dépendra plus des réseaux nationaux pour l’eau, l’électricité et le gaz. Pour cela, différents moyens de production d’énergie locaux devront être mis en place. Ainsi, il faut d’abord penser à renforcer l’isolation afin d’éviter les déperditions de chaleur et de réduire fortement les besoins en chauffage. Cette isolation se fera notamment au niveau de la toiture, des combles, mais aussi des murs et sols. Vous devez aussi veiller à choisir des fenêtres à isolation renforcée et permettre à votre maison de rester fraîche à tout moment.

Produisez votre propre électricité et chauffez la maison

Pour parfaire l’autonomie de votre maison, il est important de penser à produire de l’électricité pour le fonctionnement des diverses installations. Avoir de l’eau pour certains besoins sans recourir au réseau d’eau est également un volet important de la maison autonome. Vous avez ainsi le choix entre un système hydraulique, une éolienne ou alors des panneaux solaires photovoltaïques. Vous pouvez trouver plus d’informations sur le sujet sur ce lien.

Produire de l’électricité grâce aux panneaux solaires

Afin de chauffer convenablement votre maison, vous pouvez profiter de son exposition pour installer des panneaux solaires. C’est pour cela qu’au moment où vous décidez de vous lancer dans un tel projet vous devez prendre le temps d’étudier parfaitement l’orientation de la maison. Cette étape permettra notamment de trouver la meilleure position pour une utilisation optimale des panneaux pour chauffer la maison.

De manière générale, si vous vous trouvez dans l’hémisphère nord, vous pouvez tirer de meilleures performances des panneaux solaires si ceux-ci sont orientés vers le sud. Toutefois, lorsque l’orientation de la maison ne le permet pas, une inclinaison des panneaux photovoltaïques est, sud-est, ouest ou encore sud-ouest est à privilégier. Dans tous les cas, les panneaux solaires sont pour la plupart installés sur le toit, mais vous pouvez les mettre au sol sur un support incliné.

Le chauffage au bois

Une maison autonome fait évidemment appel à l’utilisation des énergies renouvelables. De ce fait, le chauffage au bois fait partie des choix les plus fréquents pour de nombreuses raisons. Pour ce faire, votre maison autonome est équipée soit d’une cheminée ou d’un poêle. Lorsque vous optez pour le poêle, celui-ci peut être soit à bois Hydron soit à bois à accumulation. Le premier système pourra être raccordé au circuit d’eau de la maison pour la chauffer et pour produire l’eau chaude nécessaire. Pour ce qui est du poêle à bois à accumulation, il permet de chauffer des surfaces importantes. Cependant, il existe également d’autres installations performantes et économiques telles que les poêles à granulés ou pellets et les poêles de masse.

Récupérer l’eau de pluie

La maison autonome se veut être une maison qui récupère et filtre l’eau de pluie. Mais, avant de mettre en place le dispositif qu’il faut, il est important de savoir que la liaison d’une maison au réseau d’eau national est obligatoire en France. Cela implique une interdiction de l’utilisation de l’eau de pluie à la place de l’eau potable. Par contre, vous êtes libre de récupérer l’eau de pluie pour l’arrosage du jardin, pour les toilettes ou pour certains appareils domestiques. Mais, vous devez vous assurer que l’eau de pluie soit collectée à partir de toitures inaccessibles. De même, lorsque vous vous servez de l’eau de pluie à l’intérieur de la maison, il est important d’éviter que celle-ci soit récupérée à partir d’une toiture en plomb ou en amiante-ciment. De plus, il est impératif d’installer une plaque de signalisation qui mentionne « eau non potable » et un pictogramme explicité à côté de chaque robinet d’eau de pluie et de chaque w.c.

Optez pour la domotique pour avoir votre maison autonome

Transformer votre maison en maison autonome, c’est décider de prendre en main votre consommation en eau ou encore en électricité dans le but de la diminuer, mais aussi de mieux la suivre. De ce fait, la domotique est un allié de taille qui se met au service de l’autonomisation de votre maison. Elle permet ainsi de visualiser votre consommation en électricité et en eau, mais aussi de surveiller les températures des pièces à vivre de la maison. La domotique pour une maison autonome constitue sans aucun doute la meilleure manière de réguler votre consommation et de la réduire si cela est nécessaire. L’écran d’accueil qui est utilisé dans ce cadre fournit toutes les informations précieuses sur vos installations et vous permet d’agir sur toute la maison.

Assurez une bonne gestion des déchets

Les déchets constituent un problème majeur pour l’environnement, et une maison autonome n’y échappe pas. Ainsi, même si vous vous fixez comme objectif d’atteindre le zéro déchet en éliminant le plastique et les autres matières polluantes, un problème subsiste. L’évacuation des eaux usées et des déchets organiques est un défi majeur pour une maison autonome. Pour régler ce problème, vous pouvez opter pour la phytoépuration grâce à un système de décantation, de filtrage et de traitement de l’eau usagée. De même, le compostage est une solution à envisager pour traiter les différents déchets organiques. Il offre également l’avantage d’enrichir la terre pour la création d’un potager.

Dans tous les cas, vous devez garder en tête que la mise en place d’une maison autonome demande avant tout un changement de vos habitudes quotidiennes.

Montre plus

Simon

Écologiste, j'ai décidé de lancer ce blog afin de tenir informé la population sur les dangers que court notre planète !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close