Energie

Chauffage au fioul : installation et entretien

Le chauffage au fioul constitue une solution écologique, hygiénique et économique qui garantit un confort indéniable dans votre domicile pendant les temps de fraicheur. Il présente de nombreux avantages. Ce système fonctionne selon un principe assez simple. Son installation s’effectue très aisément. Néanmoins, il exige un entretien performant pour son efficacité.

Le principe du chauffage au fioul

Il exige la mise en place d’une cuve qui sert de contenant au fioul. Il repose sur une combustion du fioul au niveau de la chaudière. Le brûleur du système provoque une augmentation de la température du fioul conformément au réglage effectué. Son gicleur vaporise le fioul et participe au réchauffement de l’eau dont la température peut fluctuer entre 50 et 90 °C selon le type de chauffage. Généralement, les chaudières disposent d’un brûleur à air soufflé ou atmosphérique.

Plusieurs modèles de chauffage au fioul existent.

  • Les chaudières à basse température.
  • Les chaudières à condensation qui servent à la fois au chauffage et au ravitaillement de la maison en eau chaude.
  • Les chaudières productrices d’électricité.

Une installation très simple

La mise en place d’une chaudière au fioul s’effectue assez aisément. Cette tâche incombe à un spécialiste compétent. Ce dernier aménage un système de chauffage central qui comprend un circuit à travers lequel l’eau chaude circule dans toutes les pièces de votre demeure. Le mécanisme exige également la pose d’une cuve. Le professionnel relie celle-ci à des émetteurs ou radiateurs de basse température et au plancher chauffant. Ce type d’installation vous assure des économies d’énergie intéressantes.

La cuve, un élément central d’un chauffage au fioul

Après la mise en place du système de chauffage, le spécialiste installe une cuve qui sert fondamentalement de réservoir au fioul. Elle se positionne généralement à l’extérieur. Parfois, elle s’enterre pour davantage de discrétion. Vous pouvez également la ranger dans une pièce fermée bien aérée ou ventilée. Vous retenez votre cuve selon votre consommation et l’emplacement prévu pour sa mise en place. En fonction de sa taille et de vos besoins, elle se remplit une à deux fois annuellement. Vous trouvez des cuves en plastique ou en métal. Un professionnel vous aidera pour effectuer un choix adapté à votre environnement et à la configuration de votre domicile.

Prévoir un dispositif d’évacuation des fumées et des eaux usées

Pour assurer le chauffage et fournir de l’eau à température variable, le chauffage au fioul génère des fumées. Le spécialiste met en place un dispositif pour réaliser leur évacuation. Il installe un conduit de cheminée. Il choisit de préférence un système double tubé pour son efficacité optimale et sa durabilité.

Par ailleurs, il opère un raccordement du chauffage au réseau des eaux usées pour assurer une évacuation des condensats. Sollicitez un professionnel qualifié qui vous garantira une installation conforme aux normes en vigueur. Cela vous permettra quelques économies sur votre facture énergétique. Après l’installation du chauffage au fioul, sa maintenance s’impose. Elle s’effectue en plusieurs étapes.

Entretien du corps de chauffe et du foyer de la chaudière

Un spécialiste intervient pour nettoyer l’intérieur de la chaudière avec des produits adaptés. Cela permettra de détruire les résidus qui s’y accumulent. Le professionnel démonte le brûleur ainsi que la trappe d’accès au foyer. Il procède également au retrait de la plaque d’isolation. Si nécessaire, il ouvre la trappe de visite de la chaudière et effectue le nettoyage. Si la chaudière ne dispose pas de trappe, il dégage le panneau vertical et inspecte le foyer. Il exploite un hérisson de ramonage pour débarrasser les suies attachées au corps de la chaudière. Il se sert également d’un aspirateur professionnel pour absorber ces résidus de combustion. Cela empêche la poussière de se répandre dans la salle. Ensuite, il recourt à une brosse métallique pour curer la cuve et les parois de la chaudière. Il met aussi au propre les portes et trappes. Après un nettoyage complet de ces différents constituants, il les remonte minutieusement.

Entretien du brûleur

Cet équipement représente un accessoire indispensable pour le fonctionnement normal de votre chaudière. Après son démontage, le spécialiste s’assure de son bon état. Il effectue des tests pour détecter d’éventuelles fuites. Ensuite, il vérifie la pompe à fioul ainsi que l’état des électrodes. Il les débarrasse de la poussière et les assainit. Par ailleurs, le professionnel inspecte le gicleur qu’il désinstalle. S’il constate des anomalies, il procède à son remplacement par un modèle identique. Après le nettoiement ou le changement du gicleur, il le remet en place sur le brûleur.

Le spécialiste attache également une attention particulière à l’accroche flamme. Ce dernier associe techniquement le fioul et l’air pour entretenir la flamme. Il réalise aussi un dosage efficace de l’air et du fioul pour un fonctionnement idéal de votre chaudière. Le professionnel profite de son intervention pour effectuer son réglage. Il se sert notamment d’un tableau de correspondance pour y parvenir. Cela représente une étape importante de l’entretien de votre chaudière. Assurez-vous de faire appel à une structure compétente et renommée telle que Fioulreduc.com . Elle vous garantit des prestations de qualité sur la base d’un contrat de maintenance annuel. Le spécialiste réalise également le nettoyage du pré-filtre et du filtre à Fioul. Enfin, il remonte avec minutie les différents éléments du brûleur.

Ramonage du conduit d’évacuation

Pour un entretien efficace de votre chaudière, le professionnel doit également effectuer le ramonage du conduit d’évacuation. En effet, des crasses s’y accumulent au fur et à mesure de l’utilisation de votre chaudière. Cela empêche une surconsommation de fioul et vous préserve de tout risque d’incendie. Le spécialiste enlève les trappes d’accès et exploite des hérissons de ramonage pour débarrasser la totalité des suies attachées aux parois. Il procède si nécessaire au remplacement des tuyaux défectueux.

À l’issue de ces travaux, il redémarre votre chaudière. Il écoute les bruits et vibrations du moteur afin de détecter tout dysfonctionnement éventuel de votre chaudière. Lorsque tout marche normalement, il prend des dispositions de dépollution et règle la consommation de combustion.

Analyse des fumées et réglage du brûleur

Le spécialiste examine les fumées de votre chaudière. Pour y parvenir, il introduit un analyseur de combustion dans le conduit d’évacuation. Il détecte automatiquement la teneur en dioxyde de carbone (CO2) et le taux en monoxyde (CO). Cela lui permet d’évaluer le rendement de votre chaudière. Lorsqu’il remarque des anomalies, il recommande à l’usager les dispositions concrètes à prendre pour juguler les insuffisances constatées. Dans tous les cas, il vous aide à conformer votre chaudière aux exigences légales. Cela passe par une bonne aération de la salle qui abrite votre équipement et un meilleur tirage du conduit d’évacuation. Il réalise les réglages appropriés du brûleur pour garantir des conditions de sécurité optimales.

Les conseils pour un meilleur suivi de votre chaudière

À la fin des prestations d’entretien, le professionnel discute avec vous et vous procure des conseils pour optimiser les performances de votre chaudière. Il vous indique des pratiques efficaces pour une réduction sensible de votre consommation en fioul. Il analyse les rendements énergétiques de votre équipement comparativement aux normes fixées et vous présente ses conclusions. Vous profitez de cet échange pour obtenir le maximum de réponses aux questions relatives à votre chaudière. Sur la base de son expertise et de son expérience, il pourra vous éclairer suffisamment sur le fonctionnement de votre matériel.

L’attestation d’entretien

Généralement, le professionnel vous délivre une attestation d’entretien dans un délai de deux semaines après l’achèvement des différents travaux. Ce document prend en compte les différents points définis par l’arrêté du 15 septembre 2009. Ce justificatif reste valable pendant une durée minimale de 2 ans. Vous pourrez le présenter en cas de visite des agents assermentés. Toutefois, la facture délivrée par le prestataire peut aussi servir de preuve. Il notifie les éléments changés ou ceux à mettre en observation ainsi que ses recommandations essentielles.

Montre plus

Simon

Écologiste, j'ai décidé de lancer ce blog afin de tenir informé la population sur les dangers que court notre planète !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close